5 conseils pour apprendre à dire non ! 

Conseils apprendre à dire non

3 petites lettres, un seul mot, et pourtant un si gros casse-tête à prononcer ! Peur de briser des coeurs, de blesser, ou de passer pour le méchant ? Edgard te donne ses 5 meilleurs conseils pour apprendre à dire non en toute sérénité !

1 – Un « non » à la fois…

« Chi va piano, va sano », ou en français « qui va doucement, va sainement » ! Avec le « non » c’est pareil.

Et oui, si dire « non » est contre nature pour toi, ne te jettes pas de suite dans la gueule du loup, il faut y aller petit à petit. L’étape du « non » radical sur des décisions importantes attendra quelques steps !

apprendre à dire non

Il en va de ton bien-être d’installer cette possibilité de réponse dans ton quotidien, dans le pro ou bien le perso !

Apprendre à dire « non » demande de prendre du recul sur la situation. Peser le pour, le contre et les répercussions de ta décision avant de te prononcer, c’est la clé vers le succès de ton affirmation de toi ! Tu peux commencer par refuser une sortie si tu préfères te goinfrer seul dans ton canap’, tu verras ce sera déjà une épreuve !

2 – Apprendre à se dire non à soi-même !

C’est savoir se faire peur à soi-même !

Avant de t’attaquer aux autres, applique la règle à toi-même… Une bonne manière de tester ta crédibilité non ? Puis, tu n’es pas une « marie-couche-toi là », alors rebelle-toi mais tiens tes engagements !

apprendre à dire non à soi-même

L’affirmation de soi passe par être droit dans ses bottes et donc par une force mentale pour tenir ses propres décisions. Il n’y a pas meilleur exemple que les résolutions… En bref, si tu arrives à te faire peur à toi-même en cas de désobéissance, les autres te craindront aussi ne t’en fait pas (et ça ne fait pas de mal).

Pour autant, apprendre à dire « non » c’est avant tout une question de confiance en soi, une mise à nu non attendue qu’il va falloir surmonter !

3 – Décharge-toi du sentiment de culpabilité 

Voici ton ennemi numéro 1 dans cette lutte d’affirmation de soi.

La culpabilité, un sentiment indigne et pesant dont il faut se libérer pour vivre pleinement. C’est souvent lui qui te bloque pour passer à l’action, alors dis-lui ciao !

apprendre à dire non sans culpabiliser

Pire encore, tu ne dois pas te laisser manipuler pas un « tu es sûr de toi ? », NON C’EST NON ! Tu as le droit de suivre tes envies et tes besoins et surtout, c’est « ok » si tu te fais passer avant les autres (tant que ce n’est pas systématique).

4 – Ne pas te sentir obligé de te justifier !

C’est ta décision, un point c’est tout, reste ferme et ça marchera (pour toi à minima) !

Ne te sens pas obligé de dire oui à tout et encore moins de te justifier. Se faire désirer c’est tout un art alors fais-toi rare et ne te justifie pas, on le sait, la rareté fait le prix des choses… D’ailleurs, te justifier ne te donnera pas meilleure conscience, alors laisse tomber !

apprendre à dire non sans se justifier

Ne pas te justifier ne fera pas de toi quelqu’un d’inhumain simplement une personne qui s’affirme et impose ses choix. Une des voies est d’oublier le mot « car », bien utile dans la vie mais pas sur ce coup. À retenir : Tu as tes obligations et tout n’est pas sujet à justification 

5 – Mets-y les formes 

La diplomatie avant tout pour faire passer la pilule !

Fais donc place à l’empathie et à la gentillesse lorsque tu formules une réponse négative. Il en va aussi de ne pas t’engager sur un projet futur si tu n’es pas sûr de tenir ta parole, sinon cela pourrait te mettre en porte-à-faux et finir par te décrédibiliser. 

apprendre à dire non la flamme

Bien sûr, il existe des techniques reconnues pour que ta réponse ne froisse pas ton interlocuteur :

  • Proposer une alternative : Il est bien plus simple de dire non à quelqu’un si tu l’aides à trouver autre chose pour compenser cette négation !

Exemple : – On sort ce soir ? – Non, pas ce soir mais demain si tu veux !

  • Le non reconnaissant : Il s’agit de valoriser la proposition, et le faire remarquer sans pour autant y dire oui.

Exemple : – Ça te dit de sortir ? – J’aurais adoré, c’est une super idée, mais ce ne sera pas avec moi cette fois-ci !

Te voilà maintenant confiant, affirmé, alors si tu agissais un peu sur ton taux de stress au quotidien : Comment gérer le stress à toute épreuve ? pour gagner encore quelques points de vie ! 😉

Ça pourrait vous plaire

Et si tu laissais un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
*